Votre parquet est-il fait pour un chauffage au sol ? - DECOBOIS • Parquets & Aménagements Bois Lorient Morbihan Finistère
15986
post-template-default,single,single-post,postid-15986,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive
 

Votre parquet est-il fait pour un chauffage au sol ?

Votre parquet est-il fait pour un chauffage au sol ?

Un chauffage par le sol est bien pratique si le système est récent. Par rapport à ses débuts, il emplit votre pièce de chaleur sans abîmer les pieds de vos meubles ou nuire à votre circulation sanguine.

Il vous assure une température homogène sans encombrer votre logement de radiateurs. Cependant, même les chauffages au sol les plus modernes ne conviennent pas à tous les parquets.
 
La pose collée : idéale car peu contraignante

Le parquet doit supporter la chaleur, tout en étant capable de la transmettre sans trop de pertes. Pour le premier point, vous devez nécessairement utiliser un plancher chauffant à basse température. Ce qui entraîne le besoin d’avoir un parquet conducteur pour respecter le second point.

Le bois est dans la plupart des cas résistant thermiquement. Il faut donc consciencieusement choisir un matériau capable de transmettre l’énergie calorifique, malgré ses capacités isolantes. A ce titre nous vous déconseillons tous les bois présentant des nervures, tels que l’hêtre, l’érable ou le cerisier.

L’idéal est de faire le choix d’un bois dense et stable, faiblement épais et collé au sol. Ainsi, le chêne et le teck sont les plus adaptés. Une pose collée est idéale dans ce contexte, à condition qu’elle soit faite sans eau ni solvant (il existe des colles spéciales qui répondent à ce critère).

Le parquet flottant : possible sous certaines conditions

Un parquet flottant a un charme certain. Il est possible de l’installer sur un chauffage au sol, avec les mêmes types de bois qu’un parquet collé, mais il convient de respecter certaines obligations draconiennes.

Tout d’abord, on doit respecter une largeur de lames maximum. Ne les faites pas dépasser les 11 cm, au risque de les voir prendre une forme concave, à cause d’un phénomène appelé « tuilage ». Prévoyez également la pose d’un film pare-vapeur, pour éviter tout risque.

La pose d’un parquet flottant sur un chauffage au sol ne s’improvise pas. Nous vous recommandons fortement de passer par des professionnels. L’installation dure longtemps car elle doit respecter des impératifs pour éviter toute trace d’humidité.

Ainsi, avant même de réaliser la pose en elle-même, vous devez allumer votre chauffage au sol et le laisser à découvert trois semaines durant.

En augmentant graduellement la température, vous laissez l’humidité résiduelle s’évaporer petit à petit. 48h avant la pose, coupez le chauffage, et préparez le chantier en réalisant une sous-couche avec un mortier auto-lissant.

Attention : l’ensemble de la pièce doit être très propre pendant tout le processus !

Si vous avez besoin d’aide pour la pose d’un parquet flottant, faites appel à nos services !



Contact par mail